Depuis plusieurs années, la pédagogie Montessori est à la mode. J’ai vu, en 25 années de parentalité, évoluer les propositions de livres, d’ateliers. Et surtout de jeux et jouets estampillés Montessori. Si bien qu’aujourd’hui, en 2021, vous trouverez de tout. Difficile donc de s’y retrouver, de choisir en étant sûr de “bien choisir”…Pour éviter de tomber dans le piège du marketing, voici quelques petits trucs pour reconnaitre un matériel qui correspond vraiment à cette pédagogie.

Le matériel Montessori fait appel à tous les sens, avec des objectifs directs et indirects

L’importance de la manipulation dans les apprentissages, mise en lumière par Maria Montessori il y a un siècle, a été confirmée par les neurosciences. Manipuler, toucher, sentir, voir, entendre… La pédagogue italienne recommandait notamment d’employer des matériaux”nobles”, tels que le bois, le verre, la porcelaine… Afin que l’enfant prenne conscience, par leur manipulation mais également par leur vue, de la beauté de son environment. Par ailleurs, le matériau utilisé a également un impact sur l’apprentissage tiré de la manipulation. Ainsi, une tour rose en plastique ou en carton ne permettra pas à l’enfant qui la manipule de prendre conscience des différences de poids entre les cubes, usuellement en bois. Il perdra de ce fait une information capitale dans sa discrimination des cubes.

Dans le même esprit, proposez du matériel cassable dès le plus jeune âge de votre enfant. Ce qui lui permettra d’expérimenter la causalité et d’apprendre à prendre soin de son environnement. Mademoiselle 4 ans a commencé les transvasements dès ses 18 mois. Avec des pichets en verre : aujourd’hui, elle transporte avec attention les assiettes et les verres quand elle met la table.

Vous vous demandez peut-être à quoi servent ces transvasements en tant qu’activité propre et répétée. Pourquoi faire d’une activité de la vie réelle une activité “de vie pratique”, répétée par l’enfant? Alors qu’il aurait appris de toutes façons à se verser un verre, un jour, à table ? Tout simplement parce que ces transvasements ont des objectifs indirects, au-delà des objectifs directs de transvaser. Ils permettent le développement de la motricité fine, ainsi que de muscler la main. Ce qui aura un effet notable lors de l’apprentissage de l’écriture. Ainsi, Mademoiselle 4 ans a très vitre appris comment utiliser la fameuse pince “pouce-index-majeur”. Via des activités de vie pratique et tient aujourd’hui parfaitement son crayon. Ce matériel n’a pas été conçu au hasard par Maria Montessori ! N’hésitez pas à suivre des formations sur les objectifs du matériel Montessori et sa bonne utilisation.

Le matériel Montessori doit s’adapter à votre enfant

L’un des objectifs de la pédagogie de Maria Montessori étant l’autonomie de votre enfant, il est primordial de lui proposer un matériel qui lui correspond. Si les plateaux de présentation sont trop grands, les pichets trop lourds, il devra vous demander d’intervenir pour attraper ses plateaux ou ne parviendra pas à transvaser. L’échelle, le poids, la taille du matériel doivent être proportionnels à sa taille et à sa force pour favoriser son autonomie.

Isoler chaque difficulté

Pour respecter la philosophie de Maria Montessori, ne suivez pas tous les exemples d’activités proposés sur les réseaux. Ne faites pas confiance à tous ces jeux estampillés Montessori s’ils ne suivent pas un principe de base : chaque materiel ne doit avoir qu’un unique objectif. On trie OU on transvase : pas de transvasement à la pince tout en triant des pompoms de couleurs différentes ! Pas de tri de couleurs en même temps qu’un tri de formes; c’est l’un OU l’autre. Un autre bon (mauvais) exemple : la boite d’encastrement avec plusieurs formes, chacune de couleur différente…voire des clés en plus pour ouvrir les portes !

Le matériel Montessori est auto-correctif

Autre principe fondamental de la pédagogie Montessori : le matériel doit permettre à votre enfant de constater et corriger seul ses erreurs. Ici encore, l’objectif est l’autonomie de votre enfant. Par exemple, il se rendra compte lui-même que l’un de ses cylindres n’est pas à sa place dans les emboitements cylindriques lorsqu’il constatera que le dernier cylindre n’a pas de place. Et il recommencera. Ce qui lui permet également, en plus de l’autonomie, d’acquérir la persévérance.

Au final, c’est également sa confiance en lui qui y gagnera : il peut juger seul sans intervention adulte et corriger seul..

Méfiez-vous donc des sirènes de la mode. Non, votre enfant ne sera pas forcément intéressé par un jouet, par un jeu, une activité parce qu’il est estampillé Montessori. Si ce n’est pas le moment, si le matériel neprésente pas un minimum de critères adéquats, votre achat aura été inutile.

Et puis attention, le matériel ne fait pas tout, loin s’en faut ! Votre positionnement de parent / éducateur, la préparation de l’environnement et l’observation de l’enfant pour suivre ses périodes sensibles sont primordiaux. Ainsi, si vous lui présentez un matériel trop facile ou trop difficile, un matériel qui ne l’intéresse pas, vous ferez chou blanc. Vous le remarquerez vite : il s’en désinteressera totalement. Obervez donc votre enfant avec bienveillance et personnalisez le matériel proposé.

Vous êtes-vous déjà trouvé dans cette situation : vous pensiez avoir trouvé LE matériel et votre enfant le délaisse ? Racontez-moi en commentaires !

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaire

Vous avez aimé cet article ? Laissez-moi un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :